© Créé en Mars 2015 par Mam'Conseils.

J’utilise des cookies pour améliorer votre expérience d’utilisateurs. 

Please reload

Les chroniques de Madame Maman: L'accouchement

23/06/2016

Vous avez aimé la semaine dernière la découverte de la grossesse de Madame Maman ! Alors voici la suite…. L’accouchement !

 

 

Je crois que ça y'est...!

 

Durant les instants magiques de préparation à l'accouchement avec la sage-femme, elle vous parle de fausses contractions, savoir quand partir à la maternité...

 

Voici ce que l'on peut entendre :

  • Vous verrez, vous les reconnaîtrez les vraies contractions... (toi tu te demandes ce que c'est, déjà, des contractions ! alors des fausses...?!)

  • Vous aurez le temps de prendre une bonne douche, de vous préparer tranquillement (tu m'étonnes : si ça dure 22h comme la cousine...)

  • Vous aurez le temps de faire un peu la coquette (ça tombe bien : mon vernis aux pieds s'écaille)

et la réalité arrive... tu fais moins la maligne ! parce que... QUE DAL !!

 

Rien de tout ça ! pas de douche, pas de vernis, pas de coquetteries !

 

Quand tu sais que le Jour J approche, tu télécharges l'application qui te permet de calculer tes contractions... enfin, toi tu hurles donc tu fais rien, c'est ton mari à côté, qui fait le malin "ah, là, tu n’as pas trop eu mal!" "Oulà, celle-ci elle a duré longtemps", "ah nan, arrête : là tu as rien dit", "alors sur l'échelle de la douleur, tu dirais mal, très mal, atrocement mal?"... J'ai maaaaaaaaaaaaaaaaal !!!!

Tu as des vomissements tellement la douleur est atroce et ton mari ne fait que te dire "si ça se trouve, c'est des fausses contractions ?!" Il pianote sur internet pour voir ce que c'est que de "fausses contractions" - il n'en sait rien et moi non plus !

C'est vrai, ça : comment tu veux parler de contractions alors que tu n'en as jamais eues ?! c'est un truc à voir en cours de préparation à l'accouchement... Mais, je m'en fou : je douille, va chercher la voiture, j'veux ma péri !!!!!

 

Je ne suis pas douillette de manière générale, mais là, franchement... c'était HORRIBLE !

Je pense que tout l'immeuble a dû savoir que j'accouchais... :-)

 

Une fois dans la voiture, tu ne réalises pas trop : tu vas accoucher... tu arrives à Port Royal, tu ne passes pas par la salle d'attente, mais la salle d'auscultation... "ah Madame, vous êtes à 4 ! c'est pour ce soir !" Le Mari n'en revient pas : tu es courageuse ma chérie ! (ouais, j'crois bien !! vu ce que je subis !!)

Donc si tu résumes : à minuit, tu dis à ton bébé de sortir parce que tu n'en peux plus, à 01h00, tu as les premières contractions, à 2h15 tu arrives à la mater et on te dit que tu es à 4 ? Comment c'est possible ?! déjà ?!!!!!

 

Tu vas dans la salle d'accouchement et entre 2 contractions, on te pose la sacro-sainte péridurale : tu ne sens rien, car tu as tellement mal... et 30mn après tu as encore mal, car "les contractions sont plus rapides que l'effet de la péridurale" : ah.... donc patience. Tu te laisses faire et te laisses porter : entre les sages-femmes, les infirmières, les prénoms, le temps de réaliser ce qu'il t'arrive, tu ne calcules rien, en fait... tu es allongée, dans une position très très bizarre (même en yoga et en Kamasutra ça n'existe pas !), car ton bébé regarde les étoiles au lieu de regarder le sol (nettement moins choupi'!). Et la poche des eaux ? Ah bah on vous l'a déjà percée, Madame. Ah bon ? j'ai rien senti et on ne m'a rien dit.

A 04h00, tu es déjà dilatée à 10cm... bon, super, donc c'est pour maintenant ?! ah nooooooooon, Madaaaaame : votre bébé a encore 3h pour descendre dans votre bassin.

 

Faut dire que les cours d'accouchement, tu n'as écouté ça que d'une oreille distraite, car ton cerveau était en mode "silencieux" et "en berne" depuis le début de la grossesse.

 

Entre la tension, les coups d’œil à ton mari assis inconfortablement sur une chaise, les allées venues... pas le temps de dormir, juste de t'assoupir un peu, et encore, d'un quart d'oeil (sisi, ça se dit!).

 

Et puis, c'est LE moment... et tout d'un coup, c'est bizarre, de deux personnes, tu passes à trois, puis à quatre, et même six ! le brancardier annonce "c'est pour ici le lit pour la césa ?" quoi ???? une césarienne ????

Le médecin en chef est là, te dit qu'il va faire une piqûre sur la tête du bébé pour vérifier son oxygène. Ok... il est 8h20... tout le monde s’affaire au tour de toi, ton mari commence à être un peu inquiet. Il voit les forceps "ah bon ? vous êtes sûr que vous aller utiliser ça ? Parce que franchement... c'est... grand !" "C'est juste pour laisser passer le bébé, Monsieur" En son for intérieur, le mari se dit : ce sont des énormes cuillères pour servir les pâtes... mais en mode "grosse faim", donc E-NORMES !!!

 

"Madame, vous avez 10mn, sinon, c'est la césarienne!"

On te dit de pousser, mais toi, avec ta péri, bah tu sens rien, donc tu pousses, mais tu ne sais pas trop ce que tu pousses... il y a plein de personnes qui t'encouragent, qui te disent de pousser, mais tu ne dois écouter que la personne entre tes jambes. Donc, à gauche tu entends "poussez, Madame, allez-y, c'est bien !" et en face "stop stop, ne poussez plus !" et là...

 

...le MIRACLE :

 

Bébé est là : qu'elle est belle !!! pas fripée, pas marquée, plein de cheveux ! de grands yeux ouverts, déjà curieuse de la Vie... 9 mois de création pour un si beau résultat ! l'émotion est immense et palpable. Je ne pleure pas, je crois que je ne réalise pas. Pas encore... mais c'est MON bébé... ma Coquillette...

 

Monsieur Papa veille sur cette nouvelle petite Vie. Grand moment de solitude pour moi, il ne me regarde que d'un quart d'oeil. Ah ouiiiiii : tu as oublié que tu avais les jambes écartées sur les étriers, avec les points de sutures en cours. Grand moment de solitude. Grand moment de vulnérabilité.

 

 

Tu remontes dans ta chambre vers 11h, tu meurs de faim ! Tu réclames ton millefeuilles de la Closerie des Lilas, dealé avec ton mari pendant la grossesse. Vite. Très vite...

 

En bref, l'accouchement : tu ne réalises pas trop l'aventure extraordinaire qui s'offre à toi durant ces quelques heures où la vie passe de l'intérieure à l'extérieure... Bienvenue au monde, ma Coquillette !!

 

La chute d'hormones et le baby-blues ? c'est une autre histoire !!!

Accrochez-vous les filles et prévoyez les plaquettes de chocolat : ça va pleurer dans les chaumières ! enfin... dans la chambre à la mater' !

 

Et vous comment c'est passé votre accouchement? 

 

Vivement la suite des aventures de Madame Maman ...

 

Accouchement et descente d'organe

Fatigue et grossesse

 

Please reload